Lendblue.fr

Calcul d’emprunt

Avant de solliciter un financement, il est important de faire le calcul de l’emprunt afin de diminuer considérablement vos dépenses.
Prêts recommandés:
Cofidis
500 - 35 000 €
Montant du prêt
1,70 - 21,11 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
Empruntez entre 500€ et 35 000€ en ligne
TAEG à partir de 1,70%
Durée de remboursement entre 6 mois et 7 ans
Zero
500 - 5 000 €
Montant du prêt
6,04 - 20,60 %
TAEG (à partir de)
0 - 60 mois
Durée
Un crédit renouvelable simplifié
Démarche rapide, 100% en ligne
Réponse de principe immédiate
younited credit
1 000 - 5 000 €
Montant du prêt
0,50 - 17,79 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
1ère plateforme de crédit aux particuliers
Un crédit plus rapide 100% en ligne
Une réponse par SMS en moins de 24h

Calcul d’emprunt : combien coûte un emprunt ?

De nos jours, les français sollicitent des emprunts pour tous les types de besoins. Ce qui pousse les banques et établissements financiers à redoubler d’inventivité afin de créer de nouveaux emprunts plus adaptés à l’éventail de demandes faites par les clients. Nous sommes dans un contexte où les taux sont de plus en plus bas, et les emprunteurs sont motivés à recourir aux crédits pour financer leurs projets immobiliers, l’achat d’équipement et la consommation courante. Pour choisir les financements adaptés, il est primordial de comprendre ce qu’est un emprunt et de choisir le crédit qui vous corresponde et de pouvoir calculer son coût afin de réaliser des économies en empruntant.

Que faut-il savoir en empruntant ?

L’un des éléments les plus importants en faisant son emprunt est de connaître les bases pour le calcul du coût total de l’emprunt. Ainsi, pour calculer ce coût, il faut prendre en compte le montant du crédit, la durée de la prestation, le taux d’intérêt et la périodicité de remboursement du capital ainsi que des intérêts. Les assurances liées au service et les frais de traitement de dossier ne sont pas à négliger dans la base de calcul. Tous ces éléments concourent à dresser le tableau d’amortissement pour le prêt accordé. 

Le tableau d’amortissement donne à chaque échéance, le montant qui est déjà remboursé par l’emprunteur et le montant restant dû. De même, le tableau répartit le capital, les intérêts, la prime d’assurance, et aussi le capital qu’il reste à rembourser. Notons que ce document est indispensable pour l’offre d’emprunt.

Le taux d’amortissement est beaucoup plus facile à déterminer pour les emprunts à taux fixe. Lorsque le taux est variable, définir le taux d’amortissement est faisable uniquement si les taux d’intérêt et les dates d’application de ces taux sont connus à l’avance. Si par contre, le taux est revalorisé selon la variation du taux d’intérêt général, il devient donc impossible de faire le calcul d’un taux d’amortissement adéquat.

Comment se déroule le remboursement ?

De manière générale, elle se fait par mensualités, avec un remboursement d’une fraction du montant emprunté chaque mois. Sachez cependant qu’il existe d’autres schémas de paiement qui fournissent un nombre considérable d’avantages en fonction de leurs tableaux d’amortissements.

Pour un emprunt avec un taux d’intérêt fixe, le remboursement d’un montant constant tous les mois se répartit comme suit :

  • Le taux d’intérêt est dégressif, ce qui veut simplement dire qu’il est plus élevé au départ des paiements et qu’il diminue de manière progressive pour les remboursements suivants.
  • Le capital évolue de façon croissante. Donc, il évolue dans le sens contraire que le taux, donc quand le taux diminue, le capital augmente.

Dans le cas où le montant du remboursement est constant :

  • Le taux d’intérêt du remboursement décroît chaque mois.
  • La traite mensuelle payée est plus forte au départ et puis, diminue tous les mois, donc il s’agit d’une mensualité dégressive. 

Si la mensualité est dégressive, le remboursement total du prêt est moins élevé que si la mensualité est fixe. Le petit bémol du paiement mensuel dégressif est que les premiers paiements sont relativement plus élevés.

Par ailleurs, si le remboursement du montant emprunté se fait à l’échéance, c’est-à-dire au terme de la période d’emprunt tout en supportant des intérêts mensuels, on a :

  • Un taux d’intérêt relativement plus élevé comparé à celui de la traite mensuelle dégressive et fixe, car, il porte sur l’intégralité du prêt.
  • Un coût total de l’emprunt un peu plus élevé.

Cette dernière possibilité peut parfaitement faire l’affaire dans le cas où l’on prévoit une rentrée d’argent à l’échéance du crédit. En outre, l’emprunteur peut épargner et investir le capital qu’il était censé utiliser pour effectuer les remboursements. L’affaire pourrait être avantageuse si l’investissement réalisé a un rendement meilleur par rapport au coût supplémentaire engendré par cette modalité d’emprunt.

Le cas du taux révisable

Pour les taux d’intérêt dits révisables, déterminer le tableau d’amortissements s’avère être une tâche plus complexe à réaliser. Il est possible de faire des simulations en ligne afin de vous aider à y voir plus clair. De manière générale, vous devez fournir :

  • Le taux annuel d’intérêt, les degrés de variations de ce taux qui déclenchent une révision.
  • La fréquence de révision.
  • La variation de la somme des remboursements à chaque période.

Les simulateurs vous demanderont également les schémas d’évolution du taux. En fonction du type d’emprunt, un prêt qui fournit un taux révisable peut donc être plus profitable.

Quel type d’emprunt choisir ?

Les banques et organismes de prêt proposent diverses solutions d’emprunt selon les besoins du demandeur de prêt :

Le crédit-bail 

Encore appelé leasing, le crédit-bail est un emprunt signé entre un organisme (le leader) et une entreprise ou une personne physique. Pour cet emprunt bancaire, l’établissement de crédit s’engage au financement d’un bien matériel, acheté au préalable auprès d’un fabricant ou d’un vendeur, pour un individu qui jouit du bien pendant la période du contrat en versant un loyer en contrepartie à cet organisme. Le prêteur prend la dénomination de crédit bailleur et l’emprunteur s’appelle le crédit preneur.

Le crédit à la consommation

Le crédit consommation est un emprunt qui concerne toutes les prestations autres que les transactions immobilières. C’est une solution offerte pour l’acquisition des biens matériels (véhicules, équipement, rénovation…) et services (voyage, paiement de facture,…) pour la consommation courante. Les montants de ces crédits varient entre 200 et 75 000 euros. La durée minimale de remboursement est de 3 mois. Les principaux sous-types de crédit consommation sont le prêt personnel, le crédit renouvelable, le crédit affecté et le rachat de crédits.

Le crédit immobilier

Quand vous désirez acheter un bien immobilier, vous pouvez bénéficier de plusieurs types d’emprunts immobiliers. En général, le montant de cet emprunt est supérieur à 75 000 euros. La durée de remboursement est en général très longue et la banque demande plus de garanties, souvent une hypothèque.

Calculer votre emprunt permet de prendre en compte tous les paramètres relatifs à votre financement. Puisque l’emprunt est à long terme, vous pourrez faire des économies en faisant les bons choix, compte tenu de votre situation financière et de vos besoins réels.

Découvrez-en plus au sujet des prêts: