Lendblue.fr

Capacité d’emprunt

Un emprunt est un engagement à long terme. Il est donc essentiel de prendre des précautions pour déterminer sa capacité d’emprunt.
Prêts recommandés:
Cofidis
500 - 35 000 €
Montant du prêt
1,70 - 21,11 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
Empruntez entre 500€ et 35 000€ en ligne
TAEG à partir de 1,70%
Durée de remboursement entre 6 mois et 7 ans
Zero
500 - 5 000 €
Montant du prêt
6,04 - 20,60 %
TAEG (à partir de)
0 - 60 mois
Durée
Un crédit renouvelable simplifié
Démarche rapide, 100% en ligne
Réponse de principe immédiate
younited credit
1 000 - 5 000 €
Montant du prêt
0,50 - 17,79 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
1ère plateforme de crédit aux particuliers
Un crédit plus rapide 100% en ligne
Une réponse par SMS en moins de 24h

Capacité d’emprunt : le critère essentiel pour obtenir votre crédit

Lorsqu’un foyer désire se faire financer, qu’il s’agisse d’une acquisition immobilière, de l’achat d’une voiture ou bien de tout autre projet, il peut demander un emprunt bancaire s’il ne dispose pas de moyens financiers immédiats. Pour des montants de plus de 3 000 euros, la banque exige au client de fournir des documents justifiant son prêt. De même, l’organisme de crédit est contraint d’étudier la situation financière du client afin de déceler s’il est solvable et capable de rembourser son emprunt. C’est pourquoi, il est primordial de connaître sa capacité d’emprunt avant de solliciter un financement.

Capacité d’emprunt : comment se calcule-t-elle ? 

Pour calculer la capacité d’emprunt, vous devez recenser tous vos revenus (salaires, allocations, primes, etc.). Cependant, sachez que certains revenus non-réguliers pourraient ne pas être considérés par la banque prêteuse. Ensuite vous devrez également comptabiliser toutes les dettes que vous avez auprès d’institutions de crédit.

En faisant le ratio Dettes / Revenus, et en multipliant le résultat obtenu par 100, vous obtenez alors votre taux d’endettement. Sachez que le taux maximal d’endettement toléré par les établissements de crédit est de 33 %. En soustrayant des 33 % votre taux d’endettement calculé, vous pouvez définir votre capacité d’emprunt réelle. Il suffit de multiplier le résultat de votre calcul par le montant du revenu. Nous allons étayer les explications avec un exemple.

Un ménage dispose de 5 000 euros de revenus mensuels, rembourse 500 euros de crédit consommation par mois. Il sera donc endetté de 10 % [(500/5000) x100]. Sa capacité d’emprunt est donc de 5 000 x (33%-10%), soit 1 150 euros.

Néanmoins, vous devez également tenir compte du fait que l’estimation pourra être réévaluée par l’institution de crédit, en fonction de ses critères d’évaluation.

Le taux annuel effectif global (TAEG)

Pour faire le calcul du coût de l’emprunt, vous devrez vous appuyer sur le TAEG. Il s’agit d’un taux actuariel, permettant de définir le coût concret de l’emprunt. Quel que soit le type de crédit, le banquier doit faire figurer le TAEG sur son offre de crédit. Le législateur a imposé cette condition afin que vous puissiez comparer les coûts des différentes offres bancaires, car le TAEG est réglementé. C’est donc le taux d’intérêt que les banques appliquent leurs clients pour les prêts et il inclut d’autres frais et commissions.

L’assurance n’est pas obligatoire pour les crédits aux particuliers, donc elle n’entre pas dans le calcul du TAEG. De plus, vous êtes entièrement libre de choisir l’établissement d’assurance qui vous couvrira. Notons que l’assureur est rémunéré par une prime d’assurance, exprimé en pourcentage au cours du crédit.

Le cas de l’emprunt immobilier

Pour un prêt immobilier, vous devrez toujours mettre sur pied, un dossier d’emprunt bien complet et étayé. L’institution de crédit fera donc des calculs pour déterminer le capital qu’elle pourra vous octroyer et le taux d’intérêt appliqué. Elle calculera aussi votre reste à vivre, votre capacité d’endettement, votre scoring, etc.

Afin de déterminer le coût de votre crédit immobilier, l’organisme financier analysera minutieusement votre dossier. En effet, le taux d’intérêt appliqué dépend du niveau de risque que la banque supporte.

En plus de cela, le prêteur prend en considération votre propre apport financier pour la réalisation de votre projet immobilier. Contribuer en amont à une partie de votre emprunt est très bien vu par les institutions de prêt.

La simulation de la capacité d’emprunt

Une fois que vous connaissez le taux d’intérêt et l’échéance de votre emprunt, il est simple de calculer le coût de l’emprunt. Pour se faire, vous disposez de plusieurs simulateurs en ligne. Dans les sites de simulation, il suffit juste d’insérer certaines informations : le taux d’intérêt, le montant du prêt et aussi la durée du crédit. Avec ces données, vous obtiendrez rapidement le calcul de votre emprunt, donc le montant des mensualités et le coût total du prêt. Vous pourrez donc savoir comparer les différentes offres et choisir celle qui répond au mieux à vos besoins.

L’échéancier vous permet donc d’avoir un maximum d’informations pour chacun des remboursements du crédit. 

Ainsi, pour chaque période de paiement, le prêteur énonce les intérêts reversés, le capital remboursé et le montant restant à payer. S’il y a d’autres frais, ils doivent être mentionnés, et l’assurance aussi doit figurer sur l’échéancier de remboursement. 

Pour réaliser votre projet, vous pouvez mettre en place plusieurs dispositifs qui impacteront le calcul de votre emprunt. Pour l’achat de votre première résidence principale, vous pouvez obtenir un prêt à taux 0 selon votre niveau de revenu. Le montant accordé par ce mécanisme dépend fortement du bien financé et du lieu d’acquisition du bien. Vous disposerez alors un prêt sans paiement d’intérêt avec une possibilité de paiement différé allant jusqu’à 15 ans.

Avant de faire la simulation de votre emprunt, vous devrez avant tout faire le point sur votre situation personnelle. Sachez que les personnes embauchées en CDI et qui ont de l’ancienneté dans une entreprise sont plus enclins à recevoir un financement que les employés en CDD ou en intérim. En effet, les organismes de crédit estiment leur capacité d’emprunt plus élevée et plus stable. De plus, ne pas être fiché par la Banque de France pour incident de paiement augmente les chances de réception des fonds.

Aussi, vous devrez faire le point sur vos ressources financières en regroupant d’un côté, tous vos revenus mensuels et réguliers ; et de l’autre, toutes vos dettes et crédits en cours de remboursement. En faisant la différence entre vos revenus et vos dettes, vous pouvez définir votre capacité d’emprunt, votre taux d’endettement, et même votre reste à vivre. C’est avec cette base que vous pourrez simulez votre emprunt en ligne. 

La simulation de votre capacité d’emprunt est une étape importante, non seulement pour déterminer le montant que vous pouvez emprunter, mais aussi, le taux d’intérêt et la durée du crédit. Avant de solliciter un crédit, calculez donc votre capacité d’emprunt, car c’est l’élément fondamental sur lequel l’institution de prêt se base pour vous accorder ou non son concours financier.

Découvrez-en plus au sujet des prêts: