Lendblue.fr

Le micro crédit

Découvrez si vous remplissez les critères pour obtenir un micro crédit et quels sont ses avantages.
Prêts recommandés:
Cofidis
500 - 35 000 €
Montant du prêt
1,70 - 21,11 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
Empruntez entre 500€ et 35 000€ en ligne
TAEG à partir de 1,70%
Durée de remboursement entre 6 mois et 7 ans
Zero
500 - 5 000 €
Montant du prêt
6,04 - 20,60 %
TAEG (à partir de)
0 - 60 mois
Durée
Un crédit renouvelable simplifié
Démarche rapide, 100% en ligne
Réponse de principe immédiate
younited credit
1 000 - 5 000 €
Montant du prêt
0,50 - 17,79 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
1ère plateforme de crédit aux particuliers
Un crédit plus rapide 100% en ligne
Une réponse par SMS en moins de 24h

D'où vient le micro crédit, quelles sont ses caractéristiques et comment en obtenir un? Faisons le point.

Les origines du micro crédit

Le micro crédit a pris son essor au Bengladesh grâce au Professeur Muhammad Yunus via la Grameen Bank. Cet organisme accorde des micro crédits aux plus démunis et leur permet de développer une activité. Cette initiative a remporté un tel succès que le Professeur a remporté le prix Nobel de la paix en 2006. 

Suite à cela, le micro crédit s'est développé avec succès dans de nombreux pays. On estime qu'il représentait plus de 10 milliards de dollars en 2010.

Qu'en est-il du micro crédit en France?

Constatant les bénéfices du micro crédit dans les pays en développement, les autorités européennes et françaises ont pris la décision de permettre l'accès au micro crédit aux populations en difficulté. A ce jour, la France est le pays européen qui génère la majorité du micro crédit. 

En règle générale, on s'accorde à dire qu'un micro financement est classé dans la catégorie du micro crédit s'il fait l'objet d'un remboursement. Dans ce contexte, le micro crédit version française est légèrement différent: en effet, les taux d'intérêt sont plus abordables en France que dans les pays en développement. 

Cette initiative accompagne une réelle vocation sociale de lutte contre l'exclusion en encourageant les individus dans le besoin à développer une activité au lieu de ne compter que sur les allocations. Le micro crédit permet donc à ces individus d'accéder aux services financiers pour se lancer dans un projet.

Les personnes éligibles sont en général des demandeurs d'emploi indemnisés ou bien des travailleurs précaires (avec un contrat d'intérimaire ou à durée déterminée), ou encore des allocataires de pensions sociales.

Ceci dit, ne pas avoir accès au crédit bancaire n'est pas la seule condition requise pour pouvoir demander un micro-crédit. Le demandeur doit être en position de pouvoir rembourser le crédit octroyé. Il ne doit donc pas être complètement dépourvu de ressources ni être surendetté. 

Il n'y a pas encore de définition légale du micro crédit mais les autorités française distinguent deux catégories de micro crédits: le micro crédit professionnel et le micro crédit personnel.

Le micro crédit personnel permet au demandeur de bénéficier d'un crédit pour acquérir ce qui lui permettra de se réinsérer. Ce type de micro crédit permet par exemple de financer le passage du permis de conduire ou bien une formation professionnelle. Il s'agit donc d'une aide précieuse pour les demandeurs d'emploi. 

Il est important de noter que le micro crédit n'est alloué que pour financer un bien ou service. Il ne peut en aucun cas combler un découvert, payer les factures du quotidien ou racheter des crédits. Le micro crédit personnel s'élève en général à 3000€ maximum pour une durée maximale de 3 ans. Il ne peut pas être renouvelé et son taux d'intérêt est fixe mais est décidé par l'organisme qui accorde le crédit.

Le micro crédit professionnel sert à fonder ou reprendre une entreprise ou encore financer des investissements d'une entreprise déjà en marche. Le micro crédit n'est dans ce cas accordé que si le projet semble prometteur. C'est pourquoi tout individu faisant une demande de micro crédit professionnel est accompagné tout au long du processus et que son projet est analysé en détail.

Pour se voir accepter un micro crédit professionnel, l'entrepreneur doit s'être vu refuser un prêt bancaire ou bien ne pas être en situation de demander un crédit bancaire. Le micro crédit professionnel s'élève à maximum 10000€ et le bénéficiaire doit avoir quelqu'un prêt à se porter caution sur 50% du montant du prêt.

Depuis la loi du 21 Janvier 2010, les particuliers ont également l'opportunité de financer un micro crédit et participer au développement de la micro finance. Ils peuvent le faire en investissant en ligne via des plateformes de micro crédit. Dans certains cas les prêteurs peuvent bénéficier de la défiscalisation. C'est par exemple le cas si la plateforme de prêt est une association, mais la défiscalisation ne s'applique pas dans le cas d'une entreprise solidaire. 

Le développement de la finance participative est lié au micro crédit. La première plateforme de micro crédit en ligne créée en France est Babyloan. Cette plateforme met en relation des emprunteurs avec des particuliers enclins à prêter. Plus de 30 000 projets on été soutenus et financés via Babyloan.

Les plateformes de finance solidaires sont uniquement vouées au soutien de micro crédits professionnels. Les particuliers peuvent bien sûr choisir le projet qu'ils veulent soutenir

La loi Borloo a également permis de développer la micro finance via différents dispositifs. Par exemple, le fond de cohésion sociale (FCS). Créé en 2005, il permet aux collectivités locales et à l'Etat de "garantir à des fins sociales des prêts à des personnes physiques ou morales et des prêts à des chômeurs ou titulaires de minima sociaux créant leur entreprise". Ce fond a été doté de 73 millions d'euros sur 5 ans mais face au succès grandissant de cette initiative, le fond a continué d'être alimenté. Il est confié à la responsabilité de la caisse des dépôts et consignations. Ce fond de cohésion sociale repose sur 5 piliers du micro crédit dont le soutien aux créateurs d'entreprise et le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise. 

Comment obtenir un micro crédit?

Le micro crédit est une initiative financières mais aussi sociale. C'est d'ailleurs pour cette raison que de nombreuses associations luttant contre l'exclusion offrent des microcrédits. Pour un obtenir un, le demander dispose de plusieurs options en fonction de son âge, de son lieu d'habit ation, de sa situation personnelle mais aussi du type de micro crédit (personnel ou professionnel). Les centres d'action sociale sont les plus qualifiés pour informer le public sur le micro crédit et accompagner les demandeurs dans le processus.

L'ancrage territorial est un facteur majeur de succès du micro crédit en France, car les accompagnateurs doivent suivre le demandeur dans toutes ses démarches.

De nombreux bénévoles se sont impliqués dans le développement du micro crédit et aident les porteurs de projet dans leurs démarches en amont et en aval. La participation des bénévoles permet de diminuer le coût des prêts.

L'impact du micro crédit en France

Nous pouvons sans aucun doute constater l'impact positif du micro crédit. Cette initiative a aidé de nombreux individus à quitter leur situation précaire en fondant une entreprise ou bien en se donnant toutes les chances de trouver un emploi. Elle a aussi permis de responsabiliser les individus, qui sont à l'initiative de leur réinsertion en créant ou reprenant une entreprise.

Le Réseau Européen de la Micro finance a mené une étude qui a révélé que plus de 90% des acteurs de la micro finance considèrent que le micro crédit a amélioré l'autonomie des demandeurs. 

Il convient également de mentionner que l'économie française y a vu un impact positif. En effet, le secteur émergeant de la micro finance a permis de créer une multitude d'emplois car même si les bénévoles sont nombreux, les salariés ont aussi leur rôle à jouer dans la pérennité des associations sociales. 

Cependant, le revers de la médaille est le coût de la gestion, car il s'agit d'accompagner un grand nombre d'individus. La structure des organismes de micro crédit est plus lourde à financer que celle des organismes de crédits traditionnels.

D'autre part, les bénéficiaires d'un micro crédit doivent payer une contribution de solidarité (5% du prêt) qui représente des frais de dossier additionnels. Toutefois cette contribution aide les organismes à financer leurs frais structurels.

Il est donc indéniable que la micro finance joue un rôle positif sur la scène sociale en aidant à la lute contre l'exclusion mais aussi d'un point de vue économique en aidant à la création d'emplois mais aussi en générant des revenus (grâce aux taux d'intérêt). Nous pouvons donc affirmer que le micro financement est un facteur de développement du point de vue des bénéficiaires mais aussi de l'Etat. 

Depuis l'essor du statut d'auto entrepreneur en France, la création d'entreprise est en pleine croissance. Les TPE représentent 20% de l'emploi en France et plus de la moitié d'entre elles n'emploient aucun salarié. Le micro crédit joue en rôle essentiel dans ce développement. 

D'autres options?

Dans certains cas, le montant du micro crédit est trop bas et ne permettrait pas de financer la totalité du projet. Les demandeurs peuvent se tourner vers d'autres types de dispositifs tels que le réseau d'entreprendre. Si l'entrepreneur remplit les critères requis, il peut bénéficier d'un accompagnement gratuit et d'un prêt sur l'honneur qui peut varier de 15000 à 50000€ mais peut aussi aller jusqu'à 90000€ dans le cas d'un projet prometteur.

Les associations peuvent aussi offrir aux demandeurs d'autres solutions en complément d'un micro crédit. Ces différents dispositifs sont par exemple le prêt sur l’honneur, mais aussi l’avance remboursable, les dispositifs de primes émis par les collectivités locales ou bien encore les plateformes de prêts entre particuliers.

Des articles complémentaires nous permettrons d'aller plus loin sur certains aspects du micro crédit professionnel et personnel.

Découvrez-en plus au sujet des prêts: