Lendblue.fr

Organisme de Crédit pour Interdit Bancaire

Suivez nos conseils pour faire appel à un organisme de crédit pour interdit bancaire et trouver des solutions pour améliorer votre situation financière.
Prêts recommandés:
Cofidis
500 - 35 000 €
Montant du prêt
1,70 - 21,11 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
Empruntez entre 500€ et 35 000€ en ligne
TAEG à partir de 1,70%
Durée de remboursement entre 6 mois et 7 ans
Zero
500 - 5 000 €
Montant du prêt
6,04 - 20,60 %
TAEG (à partir de)
0 - 60 mois
Durée
Un crédit renouvelable simplifié
Démarche rapide, 100% en ligne
Réponse de principe immédiate
younited credit
1 000 - 5 000 €
Montant du prêt
0,50 - 17,79 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
1ère plateforme de crédit aux particuliers
Un crédit plus rapide 100% en ligne
Une réponse par SMS en moins de 24h

Plusieurs raisons peuvent entraîner un inpidu à être fiché à la Banque de France et les personnes en situation d'interdit bancaire sont bien plus nombreuses qu'on ne le soupçonne. Un retard de remboursement trop important ou encore un chèque sans provision peuvent conduire à cette situation. Ensuite, obtenir un crédit ou avoir une carte bancaire relèvent de la mission impossible.  Pourtant, ces personnes ont besoin de soutien financier pour s'en sortir. Faisons le point sur les solutions !

Qu'entend-on par interdit bancaire ?

Une personne en interdit bancaire est enregistrée sur le Fichier Central des Chèques de la Banque de France et tout moyen de paiement lui est confisquée. Elle se voit aussi suspendre son autorisation de découvert dans tous les établissement bancaires, pas seulement sa banque actuelle. Les fichiers de la Banque de France sont en effet accessibles par toutes les banques, qui peuvent ainsi facilement vérifier si un potentiel client se trouve sur la liste. L'inscription sur les fichiers dure cinq ans maximum et se termine une fois que la dette et les pénalités sont remboursées, et que l'organisme prêteur a confirmé la régularisation de la situation. Les inpidus se trouvant dans cette situation rencontrent de nombreuses difficultés au quotidien. Par exemple, ils doivent aller à la banque pour obtenir de l'argent dans le cadre de leurs fonds autorisés, car ils ne peuvent pas en retirer au distributeur. Par ailleurs, il leur est presque impossible de contracter un crédit. 

Organisme de crédit pour FICP

Le fichage au FICP (Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers) rend la demande de prêt très difficile, voire impossible. Vous pouvez vous retrouver sur ce fichier en cas d'incident de remboursement de crédit, ou à l'inscription à une procédure de surendettement. 

En effet, les banques ne prennent pas le risque d'accorder un crédit aux personnes fichées. Cependant, la loi n'interdit pas de procéder à l'ouverture d'un compte ou de faire une demande de crédit. Elle n'est en oeuvre qu'au niveau des moyens de paiement. C'est dans ce cadre que se sont développés des établissements de crédit pour interdit bancaire, que nous allons passer en revue.

Le crédit hypothécaire et le prêteur sur gage

Si vous êtes propriétaire de votre logement, il vous sera plus facile de contracter un prêt auprès d'un organisme de crédit pour interdit bancaire. En effet, celui-ci peut vous offrir de réaliser une hypothèque sur votre propriété, qui fera alors office de caution. Cette garantie immobilière joue en votre faveur car elle constitue une sécurité pour l'organisme prêteur. En revanche, sachez que cette solution peut constituer un risque majeur pour vous, car dans l'hypothèse où vous n'êtes pas capable d'honorer votre dette, vous risquez de perdre votre logement. L'organisme de crédit est alors en droit de saisir votre bien pour le vendre et ainsi se rembourser par ce biais. 

Si vous n'êtes pas propriétaires mais possédez des biens d'une grande valeur, vous pouvez vous tourner vers un établissement de crédit spécialiste du prêt sur gage. Votre bien joue alors le rôle de caution à la place du logement, et vous le récupérez une fois le prêt remboursé. Si vous êtes dans l'incapacité d'honorer le remboursement dans les délais, le bien est vendu aux enchères. 

Le microcrédit

Le microcrédit peut aussi être une solution à laquelle recourir. Certaines communes ont un budget destiné à venir en aide aux inpidus en difficulté. Le micro-crédit peut aller de 300 à 3000€ en général, remboursable entre 6 et 36 mois. Très peu de crédits de ce genre sont octroyés dans le cas d'un interdit bancaire mais cela vaut toujours la peine de tenter votre chance. 

Les banques en ligne et banques Européennes

En règle générale, les banques ne sont pas des organismes de crédit pour interdit bancaire. En revanche, certaines banques en ligne peuvent faire une entorse à la règle, lorsqu'il s'agit d'une demande pour maintenir une activité professionnelle ou réaliser des travaux. Renseignez-vous auprès de plusieurs banques et examinez vos options. 

Les banques Européennes peuvent parfois résoudre une partie du problème. Même si elles clament accorder des crédits aux personnes en interdit bancaire, la réalité ne le confirme pas. Vous pouvez facilement ouvrir un compte et retrouver un moyen de paiement auprès d'une banque en Suisse, Belgique ou au Luxembourg. Mais vous devez l'alimenter avec des revenus réguliers pour augmenter votre "capital confiance". Rien ne vous empêche de déposer une demande de crédit mais sans garanties, les chances de voir votre demande aboutir sont faibles.

Interdit bancaire : les autres solutions de crédit

Plusieurs autres organismes peuvent faire office d'organisme de crédit pour interdit bancaire. C'est par exemple le cas de la Caisse d’Allocation Familiale, puisqu'elle permet aux inpidus de faire une demande de fonds, à condition qu'ils soient destinés à des travaux dans leur logement, qu'ils soient propriétaires ou locataires. Aucune condition de ressource ne vous est imposée mais en raison d'un budget limité, l'organisme donne priorité aux demandes jugées les plus urgentes. 

La Croix-Rouge offre des services similaires, en dédiant une partie de son budget à l'aide financière pour les inpidus en difficulté.

Enfin, la dernière solution n'est autre que les financements participatifs et privés. Il s'agit par exemple d'organismes de prêt entre particuliers. De plus en plus répandue, cette pratique donne à l'investisseur privé la possibilité de faire fructifier ses fonds tandis que l'emprunteur bénéficie de taux d'intérêt plus raisonnables. Les particuliers prêteurs demandent en général moins de garanties qu'un établissement bancaire et surtout imposent des taux moins élevés. 

Rachat de crédit pour FICP

Pour éviter de demander un nouveau prêt et pour équilibrer vos finances, vous pouvez déposer une demande de rachat de crédit pour FICP. Il est en effet difficile de s'en sortir et d'honorer ses mensualités avec plusieurs crédits en cours. Pour réduire le montant, vous pouvez donc demander un rachat de crédit. Cette procédure permet de regrouper vos différents crédits en cours en un seul et même crédit. De cette manière, vous avez une meilleure maîtrise de la durée du prêt et vous pouvez réduire les mensualités. Cela vous aide à améliorer votre situation financière. Bien sûr, il vous faudra compter quelques années pour honorer vos dettes, mais cette solution vous aide à alléger la note mais aussi à harmoniser les taux de crédits. 

Si vous n'êtes pas en interdit bancaire mais figurez sur la liste noire des établissements bancaires, vous pouvez aussi opter pour le rachat de crédit.

L'interdit bancaire est certes difficile à vivre au quotidien mais légalement il ne vous interdit pas de demander un crédit. Certes, il serait plus facile et moins risque de rembourser votre dette sans aide financière externe. Mais dans de nombreuses situations il est impossible de s'en sortir sans contracter un prêt. La démarche sera probablement difficile mais des solutions existent, et c'est la raison pour laquelle les organismes de crédit spécialisés dans l'interdit bancaire existent.  

Découvrez-en plus au sujet des prêts: