Lendblue.fr

Demande de prêt personnel

Simplifiez votre demande de prêt personnel et évitez les pièges grâce à nos astuces, de la demande à l'acceptation de l'offre.
Prêts recommandés:
Cofidis
500 - 35 000 €
Montant du prêt
1,70 - 21,11 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
Empruntez entre 500€ et 35 000€ en ligne
TAEG à partir de 1,70%
Durée de remboursement entre 6 mois et 7 ans
Zero
500 - 5 000 €
Montant du prêt
6,04 - 20,60 %
TAEG (à partir de)
0 - 60 mois
Durée
Un crédit renouvelable simplifié
Démarche rapide, 100% en ligne
Réponse de principe immédiate
younited credit
1 000 - 5 000 €
Montant du prêt
0,50 - 17,79 %
TAEG (à partir de)
6 - 84 mois
Durée
1ère plateforme de crédit aux particuliers
Un crédit plus rapide 100% en ligne
Une réponse par SMS en moins de 24h

Comment faire une demande de prêt personnel ?

Une fois que vous avez choisi le prêt pour lequel vous souhaitez faire une demande, il vous faut commencer à réunir tous les justificatifs nécessaires pour votre dossier. En effet, même si vous n'avez pas à justifier de l'utilisation de la somme allouée dans le cadre d'un prêt personnel, vous devez fournir des preuves de solvabilité. Pour s'assurer de votre capacité à rembourser le prêt, l'organisme financier vous demande de constituer un dossier complet qui doit comprendre un certain nombre de documents :

  • Une photocopie d'un document d'identité recto/verso
  • Un relevé d'identité bancaire
  • Un justificatif de domicile (facture, quittance de loyer)
  • Une copie des justificatifs de revenus (derniers bulletins de salaire, avis d'imposition)
  • Une copie de la taxe foncière

Cette liste n'est pas exhaustive et d'autres documents sont susceptibles d'être demandés lors de l'étude de votre demande, par exemple une copie de votre compte courant. 

Sachez que les établissements de crédit sont pragmatiques et sont plus enclins à prêter à taux intéressants aux candidats qui présentent les dossiers les plus fiables. C'est pour cela qu'une situation professionnelle stable est grandement appréciée. Les revenus fixes sont une garantie de votre capacité à honorer vos mensualités. Toutefois, vous pouvez être en CDD et voir votre demande accordée. Si omettre des détails voire mentir sur ses justificatifs pourrait être tentant, c'est fortement déconseillé. D'une part, il s'agit d'une infraction pénale qui aura des conséquences et d'autre part, l'organisme de crédit demande des justificatifs pour pouvoir évaluer votre propre risque. En effet, votre conseiller financier est en devoir de vous proposer le prêt le plus adapté à votre situation pour éviter de vous mettre en situation de surendettement ou de diminuer drastiquement votre niveau de vie. 

Ainsi, si vous avez d'autres crédits en cours, il est largement recommandé de les mentionner lors de votre demande de prêt personnel. 

En plus des justificatifs exigés, votre dossier de demande devra bien sûr comporter le montant des fonds souhaités ainsi que la durée de remboursement choisie. 

Après avoir soigneusement étudié votre dossier et évalué votre demande selon une grille déterminée comprenant plusieurs critères, l'organisme de crédit prend sa décision et vous en informe. Si vous faites votre demande en ligne, vous recevez en général une réponse de principe quasiment immédiatement. L'acceptation définitive ne se fera que lorsque l'organisme en ligne aura vérifié la conformité de vos justificatifs. 

Si vous obtenez une réponse favorable, l'offre de prêt doit stipuler un certain nombre d'informations, à commencer par l'identité du prêteur et de l'emprunteur. Le montant de l'emprunt, le type de prêt et la durée de remboursement seront également mentionnés. Sans oublier le TAEG ou taux annuel effectif global. Celui-ci est plus important que le taux d'intérêt car il regroupe l'ensemble des coûts attribués au crédit, y compris les frais fiscaux, frais de dossier, l'assurance crédit... Ce taux est celui à prendre en compte lorsque vous calculez le coût total de votre prêt personnel. Enfin, le contrat doit également mentionner les conditions de remboursement anticipé. Une fois l'offre définitive communiquée à l'emprunteur, celui-ci dispose de 15 jours pour prendre sa décision. 

De la demande de prêt personnel à l'acceptation de l'offre

Une fois l'offre acceptée, une période de rétractation légale vous est autorisée pour vous donner l'opportunité de revenir sur votre décision. L'établissement financier est en devoir de vous en informer. Vous ne disposerez des fonds prêtés qu'à l'expiration de ce délai de rétractation, qui s'élève à 14 jours. En revanche, si vous souhaitez disposer de la somme immédiatement après avoir accepté l'offre, vous pouvez explicitement renoncer à exercer votre doit de rétractation. Ceci doit être officialisé sous forme de document écrit et signé. Après cette démarche, vous êtes définitivement engagé à honorer vos mensualités et ne pouvez en aucun cas faire marche arrière. 

Tant que vous n'avez rien signé, vous êtes libre de faire une demande de prêt personnel auprès de plusieurs organismes de crédit pour comparer les offres et choisir la plus avantageuse dans le cadre de votre situation. Il est essentiel de consacrer du temps à l'étude des différentes offres pour prendre la bonne décision. 

Méfiez-vous, les offres ne sont pas toutes présentées de la même manière d'un établissement de crédit à l'autre. Ces organismes se livrent une rude concurrence et rivalisent de créativité pour vous convaincre que leur offre est la meilleure, non seulement dans leurs publicités mais aussi dans la mise en forme de leurs offres, en mettant l'accent sur ce qui peut paraitre le plus attractif et vendeur. 

Si le taux d'intérêt d'une offre vous parait réellement attractif, comparez son TAEG à celui des autres offres. En effet, le taux annuel effectif global correspond au coût réel du crédit car il englobe les frais collatéraux tels que les frais de dossiers, commissions et assurances. 

Il convient également de comparer le montant des mensualités sur la même durée de crédit. 

Enfin, vérifiez les conditions et éventuels frais appliqués en cas de remboursement anticipé. En vertu de la Loi Lagarde, les organismes sont autorisés à appliquer des pénalités si la somme remboursée précocement excède 10000€ sur un an. Des clauses peuvent s'ajouter au contrat pour encadrer ce scénario et moduler les pénalités. 

Après avoir pris soin de comparer chaque critère, vous pourrez faire le choix le mieux adapté à votre situation. Même si vous avez un besoin de prêt urgent ou ne comprenez pas tout le jargon financier, il est essentiel de faire vos propres recherches et d'investir du temps dans l'étude des offres au lieu d'opter pour la première offre alléchante que vous croisez. Si vous avez besoin d'assistance, il est recommandé de faire appel à un conseiller financier qui saura vous aiguiller. 

Ainsi, le processus ne s'arrête pas après la demande de prêt. Avant de signer, étudiez l'offre dans les moindres détails et n'hésitez pas à rencontrer l'établissement de crédit autant de fois que nécessaire. 

 

Découvrez-en plus au sujet des prêts: